NICO DUPORTAL AND HIS RHYTHM DUDES

nico duportal and his rhythm dudesREAL ROCKIN’ PAPA
CRAZY TIMES RECORDS
Nouvel opus pour l’ancien leader des Rosebud Blue Sauce. Le précédent cd « Goin’ Back To Ya » avait reçu les éloges largement mérités de la presse spécialisée. Ne tournons pas autour du pot, avec « Real Rockin’ Papa » Nico Duportal récidive et parvient même à placer cette nouvelle production sur une marche encore plus haute. Excellente production, prise de son impeccable, justesse du répertoire, groupe homogène d’une redoutable efficacité, que demander de plus ? Au niveau du répertoire, Nico place cinq originaux qu’on pourrait croire sortis tout droit des fifties. Les reprises bien senties évitent tout sentiment de rengaine et proposent un plongeon dans une période s’étalant entre années 50 et 60. Si le répertoire oscille astucieusement entre rhythm & blues, jump blues, et rock n roll c’est surtout une impression aussi naturelle que sincère qui frappe les esprits. Tout semble d’une facilité déconcertante. L’album ouvre avec « The Wobble », l’un des titres phares de Jimmy McCraklin (avec « The Walk »). Coup du hasard, l’enregistrement de cette reprise semble avoir été faite quelques semaines avant le décès de ce maitre du texano-californien blues.
La formation s’attaque à « Coquette », titre des années 20 de Guy Lombardo & his Royal Canadiens repris à toutes les sauces (Grady Martin, Fats Domino, Louis Armstrong et McCartney) et s’en tire à merveille reléguant certaines versions à des années lumière. Rivaliser avec le chant de Carmen Lombardo n’était pas gagné d’avance. Somptueuse version de « Jimmy’s Jive » composition du guitariste Jimmy « Chank »Nolen gravée à l’origine pour le label Dig de Johnny Otis. Les amateurs de guitare twang pourront déguster le standard « Oochie Coochie » qui se rapproche plus de la version de Young Jessie que de Big Sandy. Le lancinant rhythm & blues East Coast « My Lonely Room », titre Okeh de Titus Turner, marque une légère rupture avec le répertoire et permet de laisser les accus se recharger, attention au vocal véritablement impressionnant. Le groupe revisite « Louisiana » titre Specialty de Percy Mayfield et le transforme en un mélange de mambo et de swamp. Bon solo de guitare aussi sobre qu’aérien sur le surprenant « There’s No Other Way » des Jackson Brothers. Alors qu’on pouvait s’attendre à une reprise de « We’re Gonna Rock This Joint », titre phare de cette formation souvent citée par Nick Tosh, Nico Duportal nous offre encore un beau contre pied. Petit passage par la case Excello avec « I Would Be A Sinner » ; pour l’anecdote la chanson accréditée à Jerry West (alias JD Miller) est en réalité une compo du formidable chanteur Charles « Mad Dog » Sheffield. Avouons modestement que cette version s’avère très largement au dessus de celles livrées par Kid Ramos et le Roomful Of Blues.
Autre grand morceau de rhythm & blues avec « It Went Down Easy », tiré d’un titre RCA de Melvin Smith (avec Mickey Baker à la guitare). Tombé dans l’oubli depuis des lustres, cette drink song vient d’être reprise par Denis Gruenling, mais la version délivrée ici apporte une coloration beaucoup plus cuivrée et remarquablement maitrisée. Les cinq compositions s’emboitent parfaitement dans l’ensemble avec une mention à « Real Rockin’ Papa », « Nite and Day » et « Bottoms Up » avec l’apport d’un harmonica. Si la line up a subi quelques petits changements par rapport au précédent cd, les Rhythm Dudes constituent une équipe aussi solide qu’efficace avec Thibaut Chopin (contrebasse), Pascal Mucci (batterie), Olivier « Red » Cantrelle (piano), et une section cuivre saisissante avec Arnaud Destrez et Gilles « Buddy Love » Cagin. « Real Rockin’ Papa » devrait figurer parmi les cartons du semestre (quoi de plus logique pour un digipack) et n’a rien à envier aux productions américaines, bien au contraire. Un véritable bain de jouvence qui nous ramène soixante ans en arrière.

Le Kingbee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.